Le pendule de Foucault tourne; quant aux moeurs…c’est l’inertie!

« Et pourtant elle tourne! » Tu as sans doute déjà entendu cette petite phrase…dans la bouche de Galilée en 1633 au cours de son procès par l’Inquisition. Du moins, c’est ce qu’il aurait marmonné au moment d’abjurer sa théorie, sous la pression de théologiens intolérants. Cet obscurantisme devant les progrès scientifiques, considérés comme des hérésies, est loin d’être le premier. Déjà Giordano Bruno en a fait les frais 30 ans plus tôt, pour s’être obstiné à soutenir la thèse de l’héliocentrisme. Il a été condamné à mort. 

Et que dire de tous ceux qui, face à l’intolérance des juges, et à l’instar de Socrate, ont préféré rester fidèles à leurs convictions scientifiques, morales, philosophiques, plutôt que de céder par la complaisance aux lois de la cité. Il leur a souvent coûté la vie. De quel courage ont-ils fait preuve !

> Pour quelles raisons penses-tu que le progrès scientifique ou le raisonnement juste ait provoqué et suscite encore parfois tant de réticences et d’intolérance ? Est-ce la peur d’un changement bouleversant les codes et les repères ? Est-ce que la crainte d’un renversement des pouvoirs ? Est-ce par prétention intellectuelle ? …

> Et toi, jusqu’où irais-tu pour soutenir tes idées ? Que penses-tu préférable :

-Affirmer une idée contraire aux normes actuelles mais pour laquelle tu es convaincu, et te compromettre devant les lois de la cité, quitte à en payer de lourdes conséquences (condamnations, bannissement, mort, disgrâce, rupture de carrière, etc.) ? Quel que soit le type d’idées ?

ou

-Taire tes convictions, les garder en ton for intérieur, et te soumettre à des lois extérieures auxquelles tu n’adhères pas ?

ou

-Peux-tu imaginer d’autres alternatives ?

partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On Key

Ca pourrait vous intéresser aussi...

Voyage en langues!

Ouvre des mondes avec les mots des autres! Suis les aventures de Zéphiron, notre chat pitre explorateur dans l’univers des

Quand tu joues ta vie…

Du dynamisme entre les neurones        ou    Comment se mettre en mouvement pour mieux penser Le travail

Chez soi comme ailleurs

« D’où viens-tu ? » Anodine, cette question ? A en croire le réflexe défensif avec lequel certains y répondent,

Mascarade du bonheur

Du rire à l’inquiétude Le clown a le cœur gros derrière son sourire angélique. Il nettoie sa peine et se

Retour haut de page