Comment développer son esprit critique

 

A chaque époque, son concept à la mode. S’il est un concept à la mode aujourd’hui, c’est bien celui de pensée critique.  Plus de 60 000 résultats à partir des mots clés «critical thinking»!

Alors, comme c’est à la mode, allumez vos warning ! 

 

Comme tous les concepts bien massivement utilisés, il risque bien d’être galvaudé, et on peut lui faire dire tout et (presque) son contraire.

 

Pour nous, à Perspicosm, la «pensée critique» (critical thinking), c’est un processus –et pas un résultat

Un cheminement par lequel on ne veut pas réfléchir plus, mais réfléchir mieux.

 

Il s’agit de se préserver de tout amalgame simpliste, de toute généralisation hâtive, de toute idée reçue, ou encore de toute certitude qui seraient le fruit de croyances ou d’énoncés sans preuves.

Un état d'esprit efficace

Un état d’esprit ouvert et une posture intellectuelle rigoureuse pour être en mesure de penser de manière rationnelle et autonome.

Un voyage de questionnements qui nous conduit in fine à prendre des décisions plus pertinentes mais aussi à résoudre des problèmes de façon plus créative, autonome et efficace.

Un itinéraire d’autant plus profitable qu’il est commencé dès le plus jeune âge.

Bref, pour quiconque souhaite rester maitre de ses pensées et agir en conséquence, c’est-à-dire être libre, c’est le Graal ! Or qui ne veut pas être libre ?

 

 

Oui, mais obtenir le Graal, ça se mérite, et ça ne va pas forcément de soi. 

Vos manières d’aborder une situation, de juger et de pré-juger ont une influence directe et profonde sur le cheminement intellectuel de vos enfants.

Alors oui, peut-être que vous vous dites que vous n’avez pas le temps à y consacrer. Effectivement, les sciences cognitives nous révèlent que nous tendons d’abord à percevoir les questions, les problèmes, les enjeux, à partir de leur structure superficielle, concrète et que nous avons besoin de temps et de connaissances pour accéder à leur structure profonde, celle par laquelle la pensée critique se déploie. Ca nécessite un peu de temps, comme tout entrainement.

 

Vous vous demandez aussi peut-être par quel bout vous y prendre pour développer cette compétence avec votre enfant. Et cette peur de mal faire, de déconstruire des repères, c’est légitime. 

It's a process!

C’est une compétence à entrainer…mais pas de panique, on peut le faire en s’amusant. Et tous les jours nous donnent des occasions de nous rappeler à l’exercice, tant l’info en « fake news » abonde. Selon des chercheurs du MIT (Massachussets Institute Of Technology) une fausse nouvelle aurait 70% plus de chances d’être davantage relayée qu’une nouvelle vérifiée. Et elle circulerait en moyenne 6 fois plus vite !

Alors, mon conseil, C’est bien simple, vivez chaque jour comme un 1er avril, soyez vigilent, prenez-le comme un jeu, et croyez-moi, vous allez y prendre goût. On ne vous y attrapera pas 2 fois.

 

Et en bonus, vous récolterez bien des atouts :

 

Mais comment s'y prendre?

Si vous êtes toujours là, c’est sans doute que cette démarche vous parle. L’expérience et les études ont effectivement démontré que la pratique de la philo créative mettait tout simplement des atouts considérables dans le jeu des enfants. Je vais vous en présenter 5 principaux et comment vous pouvez d’ores et déjà les solliciter, chez vous:

partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 réflexions sur “Comment développer son esprit critique”

  1. Pourquoi s’en limiter à la pensée critique quand on sait que faire de la philo avec les enfants leur permet également le développement de la pensée créative et attentive… S’en tenir à la pensée critique, c’est intéressant, mais on risque de prendre la partie pour le tout… Pieree on risque de développer des «raisonneurs» qui diminueront peu à peu leur intérêt pour leur s émotions et celles des autres… enfin, je pense tout haut….

    1. Pauline Grelier

      Merci de penser tout haut, cher Michel! 🙂 Et merci en passant pour tous les enseignements tu nous as transmis. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Alors en effet, comme cet article porte spécifiquement sur la pensée critique, je n’ai traité que cet aspect ici, mais il ne faudrait pas croire que c’est la panacée. Loin de moi cette idée! A quoi bon raisonner, effectivement, si cette faculté n’entre pas en résonance avec la pensée créative et attentive. 🙂
      D’autres articles du blog le démontreront. C’est d’ailleurs l’enjeu des ateliers proposés ici, qui, par leur dimension interculturelle, ouvrent une voie d’accès qui sollicite et facilite le développement de la pensée créative et attentive de manière assez naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On Key

Ca pourrait vous intéresser aussi...

Voyage en langues!

Ouvre des mondes avec les mots des autres! Suis les aventures de Zéphiron, notre chat pitre explorateur dans l’univers des

Quand tu joues ta vie…

Du dynamisme entre les neurones        ou    Comment se mettre en mouvement pour mieux penser Le travail

Chez soi comme ailleurs

« D’où viens-tu ? » Anodine, cette question ? A en croire le réflexe défensif avec lequel certains y répondent,

Mascarade du bonheur

Du rire à l’inquiétude Le clown a le cœur gros derrière son sourire angélique. Il nettoie sa peine et se

Retour haut de page